Section locale
1660 





Accueil Promotionnel Contactez-nous Formulaires Recrutement



 

L’usine Electrolux ferme à L’Assomption : 1300 membres sous le choc

Réaction de la FTQ à la fermeture de l’usine Electrolux de l’Assomption

« Ce n’est pas vrai que nous allons abandonner les travailleurs et leurs familles sans nous battre, Québec doit réagir rapidement pour sauver les emplois » – Michel Arsenault, président de la FTQ
 

Michel Arsenault
 President FTQ

Montréal, le mercredi 15 décembre 2010 – La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) déplore la décision de la compagnie suédoise Electrolux de fermer son usine de l’Assomption. « Cette décision est d’autant plus injustifiée que l’usine est rentable et ses travailleurs formés, compétents et performants. La FTQ demande de rencontrer de toute urgence le ministre du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation, Clément Gignac, afin d’empêcher cette fermeture », a déclaré Michel Arsenault président de la FTQ.

« L’annonce de la fermeture à quelques jours de Noël est particulièrement odieuse et difficile à avaler pour les travailleurs, les travailleuses et leurs familles. Nous comprenons maintenant pourquoi la direction américaine a rejeté au cours des derniers mois toutes nos suggestions pour améliorer la production et la compétitivité de l’entreprise. C’est que Electrolux avait déjà décidé de fermer l’usine et de transférer sa production, selon nos sources, à Memphis au Tennessee. C’est désolant de la part d’une multinationale comme Electrolux », a ajouté Dave Chartrand, directeur du district 11 de l’Association internationale des machinistes et des travailleurs et travailleuses de l’aérospatiale (AIMTA).

« La FTQ va également demander à la Confédération internationale du travail, dont elle est membre, de faire les pressions nécessaires auprès du siège social d’Electrolux en Suède afin qu’elle reconsidère sa décision. Nous n’avons pas le droit d’abandonner les travailleurs et les travailleuses de cette usine », a conclu Michel Arsenault.
La FTQ, la plus grande centrale syndicale québécoise, représente plus de un demi-million de membres.

Entrevue de David Chartrand au 98.5 FM

Paul Arcand - Paul Houde

Une vidéo circule sur YouTube où on peut voir les hauts dirigeants annoncer aux employés en colère que l’usine va fermer ses portes

Voici un vidéo très simple, très clair et surtout très créatif qui envoie un excellent message. félicitations au RENARD REBELLE…………………..

http://www.youtube.com/watch?v=QLm5FDJ6Mlk
 


La FTQ demande à ses affiliés de boycotter Shell

« À voir aller cette compagnie avec son monde, il n’y en a pas juste une qui se promène en bandit de grand chemin »

Montréal, mardi 30 novembre 2010 – En marge du Congrès de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ), les délégués ont manifesté leur soutien aux syndiqués du Syndicat des communications, de l’énergie et du papier (SCEP) de la multinationale Shell pour empêcher le démantèlement de la raffinerie dans l’est de Montréal.
 

« Cette fermeture aura des conséquences importantes non seulement pour les travailleurs et travailleuses mais également sur la sécurité énergétique du Québec et la circulation accrue d’hydrocarbures sur le fleuve. Il faut soutenir cette lutte qui concerne tous les Québécois», a soutenu Michel Arsenault.

« Nous ne devons pas laisser Shell faire indirectement ce que la loi lui interdit, en laissant ses installations de raffinage se dégrader à la faveur de la saison froide. Le gouvernement doit ramener cette compagnie à la raison et lui rappeler ses obligations», a conclu le président de la FTQ.


Nouvelle convention collective Section Locale 1660 Association technique-Andritz


Yves Raymond
Agent d'Affaires


 

Réunis en assemblée spéciale, les membres de l’Association technique d’Andritz ont accepté par une forte majorité les offres patronales.

La convention est d’une durée de 3 ans prévoit des hausses salariales de 4%, auxquelles s’ajouteront 4 augmentations reliées au cout de la vie. Au total pour les 3 années les hausses vont totaliser près de 6%.

Autres faits importants, les bénéfices d’assurance collective et du régime de retraite seront maintenus pour la durée de l’entente. La clause d’évaluation au rendement, qui peut amener une hausse salariale a aussi été maintenue.

Félicitation au comité de négociation

Marissa Petruzzo
Guy Lalande
Robert Pagé

Le drapeau du syndicat des Machinistes flotte au sommet du Kilimandjaro


Le confrère Michel Pelot Directeur Adjoint Régional au District 140 a réussi l'ascension du Kilimandjaro au profit de la Fondation Robert Piché. L'objectif de cette ascension était d'amasser $100,000 pour la Fondation.

Le voyage c'est fait du 22 septembre et 6 octobre 2010.

La Fondation Robert Piché est un organisme de bienfaisance qui vient en aide aux personnes ayant développé un problème de dépendance face à l'alcool, la drogue, ou le jeu. L'objectif fondamental de la Fondation est d'aider ses gens à se réhabiliter de façon durable par une réinsertion sociale parmi la communauté.
 

L'itinéraire de L'ascension

Jour 5 Moshi- Mti Mkubwa Camp:
Après le petit-déjeuner, départ vers le parc national du Kilimanjaro. Entrée par Londorossi Gate à l’ouest de la montagne. Début de l’ascension jusqu’à Mti Mkubwa Camp à travers la forêt tropicale. (PD, D, S)

Jour 6 Mti Mkubwa Camp - Shira Plateau Camp
Dès le début de l’ascension, la forêt fait place à la lande, là où les plantes dépassent rarement le stade d’arbustes. En après-midi, vous traverserez le Shira Caldera, un haut plateau désertique. Shira est le troisième cône volcanique du Kilimanjaro, il est rempli de lave ayant coulé depuis le sommet Kibo. (PD, D, S)

jour 7 Shira Plateau Camp - Moir Camp Climb
En matinee, traversée du grand plateau Shira en passant par Shira Cathedral jusqu’au camp Moir, cache au fond d’une grande gorge, au pied d’une grande coulée de lave. (PD, D, S)

Jour 8 Moir Camp Climb-Barranco Camp
Ascension vers le Lava Tower lower camp, à 14,950 pieds (4,556 m), où le diner sera pris. Descente à travers la forêt géante de Senecio jusqu’au camp Barranco, au pied de Barranco Wall. C’est le point de rencontre des routes Machame et Lemosho. (PD, D, S)

Jour 9 Barranco Camp-Karanga Camp
Le défi ce matin est de faire l’ascension de Barranco Wall, une coulée de lave de 500 pieds. Une fois en haut du mûr, l’ascension deviant plus facile et la vue est fantastique! Vers la fin de la journée, descente dans la Vallée Karanga et remontée de l’autre côté pour s’installer au camp. Les couchers de soleil à cet endroit sont merveilleux. (PD, D, S)

Jour 10 Karanga Camp-Barafu Camp
Une journée d’ascension sur des pentes rocheuses jusqu’au camp Barafu. Le mot swahili “Barafu” se traduit par "glace". Ce lieu est aussi très venteux et froid à cause de l’altitude. La fébrilité est dans l’air en anticipation du lendemain et l’atteinte du sommet. (PD, D, S)

Jour 11 Barafu Camp- Uhuru Peak (le sommet!) - Crater camp
Ascension jusqu’au cratère, diner sur le bord du cratère et ascension jusqu’au sommet. La vue du sommet est dramatique! La température et les effets de l’altitude détermineront combien de temps vous pourrez rester sur le sommet. Ensuite, descente jusqu’au crater camp pour la nuit, en face du Furtwangler Glacier. (PD, D, S)

Jour 12 Crater camp-Mweka Camp
Après le déjeuner, petite ascension jusqu’au Ashpit, où des gazes son tune preuve que le Kilimandjaro est un volcan qui dort. Descente jusqu’au camp Mweka, où vous passerez votre dernière nuit de camping en montagne. (PD, D, S)

Jour 13 Mweka Camp-Moshi
Descente jusqu’à Mweka Gate / Moshi Hotel (PD, D, S)


Michel Pelot
Directeur Adjoint Régional
District 140


Les membres de l'AIMTA à l'extérieur des bureaux du CCRI

Des centaines de membres de l'Association internationale des machinistes et des travailleurs et travailleuses de l'aérospatial (AIMTA) se sont rassemblés le lundi 4 octobre 2010 à l'extérieur des bureaux du Conseil canadien des relations industrielles (CCRI). Ces employés d'Air Canada passeront à l'emploi d'Aveos Fleet Performance Inc.

 


Manifestation, lundi 4 octobre!

Les consœurs et confrères de la section locale 1751 œuvrant chez Air Canada ont besoin de notre aide. Si vous avez la disponibilité, vous devez participer…Merci!

Manifestation à Ottawa

Suite à la rencontre du 20 septembre 2010 à Toronto, le Conseil canadien des relations industrielles a finalement confirmé des dates d’audiences au sujet de la déclaration de la vente d’entreprise à Aveos Fleet Performance Inc. Le 29 septembre 2010 une audience aura lieu à 10hrs au bureau du Conseil canadien des relations industrielles de Toronto, # 1 Front Street West, 5e étage suite 5400, Toronto Ontario. Les 4, 5 et 6 octobre, les audiences auront lieu au bureau centre du Conseil canadien des relations industrielles dès 10hrs au 240 Sparks Street à Ottawa Ontario. Le 4 octobre 2010, la section locale de l’AIMTA de Montréal fournira le transport par autobus à toutes les personnes qui désirent nous appuyer dans nos revendications lors des audiences au CCRI. Pour certains de nos membres, ceci est peut-être le combat ultime concernant leur futur avec Air Canada.

Pour information : : Section locale 1751 ( 514-332-2668)
District 11 (514-956-1578)

Les Machinistes en action…En avant les braves!


Grâce à vous le « CMQ » relève le défit !

Lors du congrès du Conseil des Machinistes, les participants ont lancé un défit à la nouvelle direction.
« Organisez des rencontres éducatives et intéressantes et nous participerons »!

Le comité exécutif a relevé le défit…Nous avons choisi d’élargir les rencontres à tous les groupes de personnes intéressé par les sujets que nous allons proposer.

Thème de la première rencontre: 50% de nos membres risquent de vivre un conflit familial au cour de leur vie active.

Nous avons élargi notre invitation aux aidants naturels dans les milieux de travail « PAE, délégué(e)s sociaux, etc. ».

Vous avez répondu! 35 participants, une première et un succès…Notre conférencière invitée, Me. Nancy Provencher spécialisée dans le droit familial, fût emballée par l’intérêt et la participation. Vos commentaires sont positifs, « ÇA MARCHE ».Ce n’est qu’un début et nous allons peaufiner, améliorer et diversifier ce style de rencontre.

« Le CMQ se veut l’organisme rassembleur de tous les Machinistes du Québec. Avec votre aide nous allons y parvenir et déjà vous en faite la preuve.»

Un seul mot pour conclure « MERCI ».
David Chartrand
Président


À TOUS LES MEMBRES DE LA SECTION LOCALE 1660

L’AIMTA est heureuse d’annoncer son programme de bourses d’étude 2011 qui offre des bourses renouvelables à chaque année:
Les récipiendaires reçoivent un prix de 2,000$ par année scolaire. Ces bourses sont décernées sur une période définie pouvant varier entre un et quatre ans pour aider les membres à poursuivre des études universitaires de premier cycle ou encore des études professionnelles ou techniques dans le cadre d’un programme de deux ans.

Les enfants des membres reçoivent des bourses de 1,000$ par année d’études collégiales. Toutes les bourses sont renouvelées chaque année jusqu’à l’obtention du baccalauréat ou jusqu’à concurrence de quatre années, selon la première éventualité. Études professionnelles ou techniques- 2,000$ par année jusqu’à l’accréditation ou jusqu’à concurrence de deux années.Tout(e) candidat(e) doit être membre de l’AIM; fils, fille, beau-fils ou belle-fille ou enfant légalement adopté d’un membre de l’AIM. Un membre candidat doit être membre en règle depuis deux ans à la date de fermeture du concours le 25 février 2011. Le formulaire de demande de bourses d’étude de l’AIM 2011 est disponible sur le site internet de la section locale 1660 ainsi qu’à la :

Section Locale 1660 / Local Lodge 1660
663
, 2e Av. Lachine, Qc.
H8S 2T3
Tel: (514) 637-3031


Vous devez d’abord compléter la demande et poster à la Grande Loge à l’adresse mentionnée sur le formulaire. Tout formulaire d’admission complété doit être reçu par la Grande Loge au plus tard le 25 février 2011. La section locale 1660 verse une cotisation annuelle au fonds du programme de bourses d’étude de l’AIM. Nous vous encourageons à y participer et nous vous souhaitons la meilleure des chances.


Mise au point: sur sur le vote obligatoire lors d'une requête en accréditation

Consoeurs,
Confrères,

Comme vous avez pu lire dans les journaux, français et anglais, à Montréal comme à Québec et Sherbrooke, certains analystes de l’Institut Économique de Montréal soumettent qu’au nom de la démocratie il doit y avoir un vote obligatoire lors d’une requête en accréditation (une demande de syndicalisation) afin de confirmer la volonté des travailleurs et travailleuses.

Qui est en accord avec cette affirmation ? Eh bien, le Conseil du Patronat (dont l’ancien président est le nouveau président de l’Institut Économique de Montréal), les jeunes libéraux en congrès, les jeunes adéquistes en congrès et voilà qu’ils se sentent légitimés par un sondage qui leur donnerait raison.
Gilles Brosseau
Coordonnateur
Québécois AIMTA.

Mise au point:
Sous la couverture, trop souvent utilisée, de la grande démocratie, ils soulèvent que 71 % de la population est d’accord car « c’est démocratique » et le plus surprenant c’est que 80% des syndiqués seraient aussi en accord. J’aimerais bien entendre comment la question a été posée par les sondeurs.

Mais depuis quand les employeurs s’inquiètent-ils de la démocratie dans les milieux de travail?

Le seul qui peut apporter la démocratie au travail c’est le Syndicat et c’est de ça qu’ils ont vraiment peur, une peur bleue.

Il est évident qu’à première vue, ça semble bien fondé car démocratique. Et qui donc serait contre de tenir un vote démocratiquement.

Mais la réalité est tout autre.

La très grande majorité d’entre nous, syndiqués, n’a jamais eu à se battre pour se syndiquer et n’a jamais participé à une campagne de syndicalisation.

Au souper reconnaissance de la section locale 869, ce printemps dernier, un hommage fût rendu à ceux et celles qui ont participé à la syndicalisation de Rolls Royce Canada, un hommage à leur COURAGE; courage de se tenir debout face à l’employeur, avec les risques que ça comportait, courage de se tenir debout face aux autres travailleurs qui étaient contre, courage de vouloir se faire respecter quitte à en assumer les conséquences.

En 2009, une campagne de syndicalisation se fait encore en secret, comme si c’était toujours illégal de se syndiquer. Mais pourquoi donc ?

Parce que des travailleurs et des travailleuses se font congédier en tentant d’exercer ce droit de se syndiquer. Lorsque l’employeur ne trouve pas de raisons disciplinaires pour les congédier, ils se retrouvent isolés, épiés et trop souvent subtilement menacés.

Parce que les employeurs utilisent des moyens crapuleux pour démotiver ces travailleurs qui ne cherchent qu’à se faire respecter; tels appels anonymes à leurs conjoints/conjointes qui présument la perte de leur emploi, la fermeture de l’usine ou du bureau. cherchent qu’à se faire respecter.

Ceux et celles qui étaient au dernier Congrès de la FTQ à Québec, ont entendu de tels exemples pendant une heure et demi, que ce soit l’exemple de Messier Dowty à Mirabel ou de Walmart au Saguenay.

Pourquoi ce droit de se syndiquer est-il perçu comme un désavantage pour les entreprises québécoises devant la concurrence internationale ? Ça va si mal que ça au Québec ?

Non, ce n’est pas la raison.

La raison est bien simple : Ils sont contre et archi-contre les syndicats. Ils sont contre le fait que les travailleurs et travailleuses veulent se faire respecter, négocier librement, faire respecter les lois et normes du travail. Ça va tellement mieux quand il n’y a pas de syndicat, pas d’arbitrage, pas de négociations, des comités santé sécurité bien encadrés par les patrons avec des travailleurs peu formés et un droit de gérance sans limites.

Pourquoi veulent-ils un vote obligatoire ?

Car si il y a une requête en accréditation, et qu’un vote a lieu une semaine ou deux après la requête, et bien ça leur donne toute l’opportunité, huit, douze ou 16 heures par jour, de parler à LEURS employés et de leur expliquer, avec l’aide de leurs avocats les méfaits de la syndicalisation, de leur expliquer que l’entreprise pourrait fermer ou déménager dans une autre province ou un autre pays, de menacer ou même congédier les militants syndicaux, de créer la dissension, la méfiance, la crainte, la dénonciation et l’inquiétude parmi les employés et leurs familles par ricochet.

Avec comme seul but : Conserver leur contrôle total sur votre vie au travail.

Je vous exhorte à en discuter dans vos assemblées syndicales quelles qu’elles soient; d’expliquer aux gens que vous connaissez, votre famille, vos enfants, pourquoi le système actuel d’accréditation est adéquat et quels en sont les raisons.

Le processus actuel est très démocratique, car il nécessite une vraie majorité (50%+1) des travailleurs et travailleuses pouvant être affectés et non pas une majorité des votes de ceux et celles qui ont votés.

Si vous désirez en savoir plus, et bien, demandez à ceux et celles qui ont participé à la syndicalisation dans leur milieu de travail ou qui ont participé à des campagnes de syndicalisation.

Syndicalement,

Gilles Brosseau
Coordonateur québécois - AIMTA

Haut de la page


La Marche mondiale des femmes,un mouvement irréversible


Née en 2000 à l’initiative de la Fédération des femmes du Québec, la Marche mondiale des femmes est rapidement devenue un mouvement mondial incontournable. Des millions de femmes, à travers le monde, ont marché contre la pauvreté et la violence lors de la première et de la deuxième édition d’actions internationales, en 2000 et 2005. En 2010, la Marche mondiale des femmes rallie quelque 4500 groupes provenant de 150 pays et territoires différents.


 

 http://www.ffq.qc.ca


GAGNEZ LE NOUVEAU CAN-AM ROADSTER RT DE BOMBARDIER



Participez à la réalisation du Congrès de la Grande loge qui aura lieu à Toronto en 2012.
Vous pourrez vous procurer les billets prochainement auprès du District-11 ou votre section locale.

La grande séduction Mexicaine

Entrevue de David Chartrand  à Paul Houde du 98.5


Contrat du Gouvernement du Canada pour l'achat du F-35

``Assurons nous que le Québec obtienne l'entretien du F-35`` David Chartrand

 


Manifestation du 26 aout 2010

Devant une centaine de membres du Syndicat des Machinistes, le Président du Conseil des Machinistes du Québec David Chartrand demande aux gouvernements de s'impliquer pour attirer des investisseurs au Canada et au Québec dans le domaine de l'aérospatiale, comme le font les Mexicains. Il a ajouté qu'il poursuivra le combat à tout les niveaux pour garder nos emplois et pour assurer l'avenir de nos enfants.
 

Nos gouvernements ne font pas la promotion de l’industrie aéronautique Canadienne!

Montréal, QC – Des membres de l’Association internationale des machinistes et des travailleurs et travailleuses de l’aérospatiale manifesteront dans les rues de Montréal à compter de 11 :30 heures ce matin pour dénoncer le manque d’appui des gouvernements fédéral et provinciaux à l’industrie canadienne de l’aéronautique.

La manifestation visera principalement le symposium de l’aérospatiale « Mexico Now » à l’ Hotel Marriot de Dorval,. La tenue de ce symposium est parrainée par le gouvernement du Mexique. « Ce symposium démontre clairement ce qui ne fonctionne pas dans notre industrie aujourd’hui, explique Dave Chartrand, agent d’affaires directeur pour le district 11 de l’AIMTA. Alors que le Mexique fait la promotion de sa propre industrie aéronautique dans notre cour et invite des entreprises canadiennes de l’aérospatiale à s’installer au sud de la frontière, nos gouvernements restent assis sur leurs lauriers et ne font rien. »

« La survie de l’industrie québécoise de l’aéronautique en dépend, ajoute M. Chartrand. Bombardier exploite déjà des installations au Mexique, et on n’a pas besoin d’une imagination très fertile pour penser que d’autres entreprises canadiennes séront séduites par les avantages qu’offre le Mexique, soit des incitatifs fiscaux et une main-d’œuvre bon marché. » L’industrie aéronautique emploie plus de 45 000 travailleurs dans la région de Montréal. Notamment, 13 000 membres des Machinistes travaillent pour des entreprises comme Bombardier, Rolls Royce et Messier Dowty.

« Je n’ai rien contre le fait que des Mexicains tentent de faire la promotion de leur industrie, mais il ne faut pas que ce soit fait à nos dépens. Nous ferons la démonstration de notre compétence, de notre expertise et de notre volonté de lutter pour le maintien de nos emplois et de notre industrie, affirme M. Chartrand. Je n’ai qu’une seule question à adresser à nos gouvernements. Pourquoi ne tiennent-ils pas des symposiums commerciaux comme celui-ci ailleurs dans le monde pour inciter plus de sociétés aéronautiques à s’installer au Québec et au Canada? »

Renseignements :
David Chartrand, agent d’affaires directeur pour le district 11 de l’AIMTA
514-956-1578 ou 514-914-1677
Bill Trbovich, directeur des communications de l’AIMTA
416-386-1789, poste 6331 ou 416-735-9765


MANIFESTONS POUR DÉMONTRER NOS COMPÉTENCES, NOTRE EXPERTISE ET NOTRE INTENTION DE NOUS BATTRE COMME DE FIERS MACHINISTES!

Date: 26 Août 2010
Heure: 11:00
Rassemblement: Centre d’achat Place Côte Vertu Coin Beaulac et Côte Vertu (stationnement du centre d’achat), près du Zellers.

C’EST UNE QUESTION DE SURVIE POUR L’INDUSTRIE AÉROSPATIALE AU QUÉBEC…


Le Conseil des machinistes inquiet de la «grande séduction» mexicaine

L’industrie de l’aéronautique du Mexique, dont la taille a triplé en cinq ans et qui ambitionne d’assembler des avions pour rivaliser avec Seattle, Toulouse, Sao Paulo et Montréal, est en pleine période de «recrutement» pour attirer des fabricants québécois et américains.

Deux événements sous le thème Mexiconow, présentant les avantages fiscaux et économiques de s’implanter dans ce pays d’Amérique latine, auront lieu les 24 août (au Texas) et 26 août (à Dorval).

Cela inquiète vivement le président du Conseil des machinistes du Québec (14 000 travailleurs) et directeur pour l’AIMTA-FTQ District 11, Dave Chartrand. Il se promet de se présenter à cette «conférence» en compagnie d’un groupe de machinistes québécois pour lancer un message… aux gouvernements de Québec et d’Ottawa

«Nos gouvernements restent les bras croisés»

«Tandis que le Mexique fait la promotion de son industrie et tente de soudoyer nos entreprises pour les inciter à investir dans son pays, nos gouvernements restent les bras croisés. Nous avons l’impression que personne, tant à Ottawa qu’à Québec, ne veille à nos intérêts pour donner plus de muscle à notre industrie et pour attirer des entreprises de l’étranger», confie le syndicaliste en entrevue à RueFrontenac.

Selon lui, il faut prendre «très au sérieux» les ambitions du Mexique de devenir un joueur de calibre dans l’industrie de l’aéronautique dominée par les géants Boeing (à Seattle), Airbus (à Toulouse) et Bombardier (à Dorval, Saint-Laurent et Mirabel, où on doit assembler les avions de la CSeries), sans oublier le géant Embraer (à Sao Paulo).

Le Mexique est encore loin derrière le peloton mais sa progression est étonnante.

«Entre 2004 et 2009, le nombre d’entreprises évoluant dans cette industrie est passé de 100 à 300, et le Mexique souhaite assembler des avions, de A à Z, en misant sur les faibles coûts de production et les salaires ridiculement bas consentis aux travailleurs», constate-t-il.

Tentés par l'expérience mexicaine

Bombardier Aéronautique fait partie des géants de l’industrie à s’être laissés tenter par l’«expérience mexicaine». L’avionnerie a des installations à Quérétaro, au nord de Mexico, au même titre que Cessna, Honeywell, GE,Textron et Pratt & Whitney.

«D’autres fabricants de notre industrie pourraient imiter Bombardier pour tirer profit des avantages fiscaux et du cheap labor mexicain si on ne fait rien pour les retenir. Nous avons bâti au Québec, en particulier dans la région de Montréal, une industrie de premier plan (avec 45 000 emplois, dont 13 000 chez Bombardier Aéronautique), et nous devons continuer de l’alimenter en y greffant de nouveaux joueurs qui viennent d’ailleurs», insiste Dave Chartrand Il souhaite voir les gouvernements «vanter les compétences et l’expertise» de l’industrie de l’aéronautique québécoise.

«Ce n’est pas normal de laisser le Mexique venir jouer dans notre cour pour tenter de soudoyer nos propres entreprises dans une grande séduction qui n’a pour but que de transférer des emplois de qualité, bien rémunérés. Les salaires pratiqués chez nous sont plus élevés et il ne faudrait pas que ça devienne un argument pour transférer une partie de la production à l’étranger», tient à préciser le président du syndicat.       

David Chartrand Président
Conseil des Machinistes du Québec
 

Haut de la page


La valeur de l’action augmente de 9,5 % grâce à un bénéfice net record et
le nombre d’actionnaires atteint un sommet
Montréal, le 5 juillet 2010 - Au cours du dernier exercice financier, terminé le 31 mai 2010, les actionnaires-propriétaires du Fonds de solidarité FTQ ont bénéficié d’une hausse de 9,5 % de la valeur de l’action, qui est passée à 23,84 $, une hausse de 2,06 $ par rapport à juillet 2009, et de 0,33 $ par rapport à janvier 2010. Au terme de cet exercice, le Fonds enregistre un bénéfice net record de 600 millions de dollars et son actif net atteint 7,3 milliards de dollars.

« Voilà un bilan financier réjouissant, a soutenu Michel Arsenault, président du conseil d’administration du Fonds de solidarité FTQ et président de la FTQ. Premier constat : 577 511 travailleurs sont actionnaires du Fonds, un record qui nous confirme à quel point les Québécoises et les Québécois lui font confiance. Deuxième constat : nous avons émis pour 660 millions de dollars d’actions, une augmentation par rapport à l’an dernier. Autre constat : le Fonds a continué de faire preuve d’une grande rigueur en abaissant son ratio des charges totales d’exploitation de 0,2 % par rapport à celui de l’exercice précédent; ce ratio atteint maintenant 1,5 %. »

« La gestion dynamique de notre portefeuille en capital de développement et la solidité de nos partenaires privés nous ont permis d’atteindre un rendement de 11,0 % pour ce secteur qui représente l’activité principale d’investissement du Fonds. Notre portefeuille dit de placements, qui vise à assurer une saine diversification de nos actifs financiers, a, pour sa part, obtenu un rendement de 11,2 %, profitant de la reprise des marchés boursiers et de la réduction des écarts de crédit. Ce bilan annuel est très satisfaisant et positionne le Fonds comme un levier incontournable pour la croissance des entreprises », a affirmé Yvon Bolduc président-directeur général du Fonds de solidarité FTQ. « Nos professionnels et ceux de nos fonds régionaux et locaux ont permis à près de 300 entreprises québécoises de bénéficier de notre appui. Avec les 501 millions de dollars investis par le Fonds au cours du dernier exercice, nous maintenons notre position de leader en capital de développement au Québec », a conclu M. Bolduc.

Un REER rentable
Dans un contexte où le taux d’épargne des Québécois diminue d’année en année, la mission du Fonds demeure plus que jamais fondamentale. Le Fonds est fier de compter sur l’apport inconditionnel de son réseau de près de 2 050 responsables locaux, qui démontrent aux travailleuses et aux travailleurs à quel point le REER du Fonds constitue un produit d’épargne-retraite intéressant et rentable. Par exemple, en incluant les crédits d’impôt, un actionnaire du Fonds qui a investi le même montant chaque année sous forme de prélèvements sur la paie, obtient un rendement composé annuel de 11,5 % sur 7 ans et de 7,8 % sur 10 ans.
 
7 ans
10 ans
Rendements composés annuels à l’actionnaire, incluant les crédits d’impôts *
11,5 %
7,8 %
*Ces rendements ne tiennent pas compte des déductions fiscales relatives au REER.

Le plus important investisseur en capital de risque et de développement au Québec
Au cours du dernier exercice, pas moins de 71 nouveaux partenaires se sont joints au Fonds et à ses fonds régionaux. Et le Fonds reste fidèle à sa mission d’appui à la croissance des PME, puisque plus de 82 % des entreprises partenaires du Fonds et de ses fonds régionaux ont moins de 100 employés. Le Fonds de solidarité FTQ, incluant l’ensemble de son réseau, compte désormais 2 052 entreprises partenaires, contribuant ainsi à créer, à maintenir et à sauvegarder près de 181 000 emplois au Québec.

Consolider les activités d’entreprises phares au Québec
Au cours du dernier exercice financier, plusieurs PME ont consolidé leurs activités, notamment en faisant des acquisitions stratégiques grâce à des investissements du Fonds d’une valeur de 123 millions de dollars. Par exemple, dans le cadre de l’acquisition d’une société américaine, 30,8 millions de dollars ont été investis dans Stella-Jones qui produit, entre autres, des traverses de chemin de fer. GLV, un fournisseur international de solutions technologiques pour le traitement des eaux, a obtenu 38,5 millions de dollars pour faire l’importante acquisition d’une société autrichienne. Premier Tech, spécialisée dans l’agriculture et l’horticulture, les équipements industriels et les technologies environnementales, a profité d’un investissement de 10 millions de dollars du Fonds pour faire l’acquisition d’une société ontarienne. La transaction visant l’acquisition d’une participation majoritaire dans Shermag par le Groupe Bermex, a mené à un investissement de 6 millions de dollars du Fonds.

Offrir des solutions d’affaires flexibles
Soutenant les PME face à leurs enjeux, le Fonds et les 16 fonds régionaux de solidarité FTQ ont mis en place des solutions de financement adaptées à leurs besoins. La Solution Compétitivité, par exemple, offre une grande flexibilité notamment en proposant des moratoires sur les remboursements. L’entreprise Scierie Dion & Fils, spécialisée dans le sciage de feuillus et de résineux, en a profité dans le cadre d’un investissement de 8 millions de dollars qui lui permettra d’accroître sa productivité et d’acquérir de nouveaux équipements pour mettre en place une nouvelle chaîne de sciage. Les fonds régionaux, pour leur part, ont proposé à leurs partenaires deux nouvelles solutions qui offrent une réduction de taux d’intérêt selon l’atteinte des objectifs d’affaires : le Prêt Stabilisation et le Prêt Performance.

Contribuer à dynamiser le secteur du bois et du meuble
Contribuant à consolider les emplois dans un secteur encore perturbé, le Fonds a investi pas moins de 68 millions de dollars dans le secteur du bois et du meuble au cours de son dernier exercice financier. En outre, un investissement de 15 millions de dollars a permis à Fortress Paper de rouvrir l’usine de pâte à papier de Thurso et de rappeler près de 300 employés. Le Fonds a aussi investi 5,5 millions de dollars dans les projets d’expansion de Foliot Management, une entreprise du secteur du meuble pour résidences d’étudiants.

L’industrie forestière a aussi bénéficié de l’appui du Fonds par le biais de
Solifor (Société de gestion d’actifs forestiers Solifor s.e.c.), qui a fait l’acquisition de trois nouvelles propriétés. Ce fonds d’investissement, créé par le Fonds de solidarité FTQ et dans lequel il a investi 150 millions de dollars, détient 157 000 ha d’actifs forestiers. Il a pour mandat de financer l’acquisition de terres forestières, d’en maintenir la propriété au Québec et d’assurer le développement durable des forêts.

Exercice terminé
le 31 mai 2010
Exercice terminé
le 31 mai 2009
Actif net (en millions $)
7 294
6 375
Produits (en millions $)
222
239
Bénéfice net (perte nette) (en millions $)
600
(919)
Rendement du Fonds
9,2 %
(12,6 %)
Actif net par action (en dollars)
23,84
21,78
Progression de la valeur de l’action (diminution)
9,5 %
(13,1%)

 


Les membres de l’Association technique de Metso Minerals
se sont prononcés en faveur de l’offre patronale

Les points saillants de la nouvelle entente sont :

Amélioration de la prime équipe à $1.10 pour le quart de soir et de $1.35 pour le quart de nuit.

Souliers de sécurité payés 100%

IPC (Cola) deux fois par année avec une amélioration (hausse) au niveau du taux (0.066 au lieu de 0.135)

Augmentation de salaire: 0%; 1.0% et 1.5%

Durée de la convention: 1er octobre 2009 au 30 septembre 2012

Maintien et amélioration du Régime de retraite. Hausse du paiement pour long état de service à 10$, nombre de versement passe à 120, amélioration du pourcentage pour rente au conjoint survivant.

Ajout d’un 5e congé flottant

Yves Raymond
Agent d'affaires

Haut de la page


Les membres de la section locale 1660 acceptent des offres du nouvel acquéreur Metso Minerals

Les membres réunis en assemblée acceptent les offres patronale.

<<Beaucoup de modifications ont été apporté à la convention collective à cette négociation pour refléter le nouveau produit que nos membres auront à produire pour les années futures>> dit l’Agent d’affaires Denis Longtin.

Metso Minerals est l’acheteur d’une partie de l’usine de G.E. Hydro et qui fabrique des pièces pour le secteur minier.

Les discussions se sont concentrées principalement sur la réorganisation du travail et le contenu de certaines occupations.

<<Bien que déçu de la portion des augmentations de salaires nos membres ont pris en considération la situation économique actuelle et ont quand même accepté les offres de l’Employeur dans une proportion de 80%. Ils ont tenu compte des autres améliorations tel que le maintient des avantages sociaux, régime de retraite, ajustement de coût de vie chère.>> explique l'Agent d'affaires Denis Longtin

Les augmentations salariales seront de 2.5% réparti sur trois ans.

Autres améliorations à souligner est l’article concernant le paiement et prise de vacances pour les membres en maladie où accident de travail et une journée de congé supplémentaire.

En terminant l’Agent d’affaires Denis Longtin remercie les membres du comité pour leur travail lors de cette négociation et le temps qu’ils y ont consacrés.

(Voir photos)


Montréal accepte et Québec rejette les offres de Avery Weigh-Tronix

Montréal

Les membres de la Section Locale 1660 Atelier – Montréal ont acceptés à 58% une nouvelle Convention collective d'une durée d'un an avec Avery Weigh-Tronix .

Les gains obtenus:

Chaussures de sécurité : de 150 $ à 160 $ (+ 10 $);

Lunettes : 100 %, maximum de 600 $ (+ 350 $);

Contribution patronale à l’assurance collective : passe de 28 $ à 30 $ par mois (+ 2 $);

Prévision pour payer les jours fériés s’ils surviennent dans les trente (30) jours de la mise à pied (récupération).

Québec

Par contre les membres de Avery Weigh-Tronix – Service – Québec rejettent l’offre patronale à 100% et vote en faveur de la grève à 100%.

Point en litige:

Parité salariale avec les confrères de Montréal

Yves Raymond
Agent d'affaires


Collecte de sang de l'AIMTA : un succès!

Le 19 mars dernier avait lieu la 4e collecte de sang annuelle de l’AIMTAen collaboration avec Héma-Québec.

Contrairement aux années passées, celle-ci se déroulait pendant une seule journée au centre commercial Place Vertu à ville St-Laurent.

Cette journée fut couronnée de succès, puisque 140 donneurs ont répondu à l’appel! Comme chaque don peut aider jusqu’à quatre personnes, c’est donc 560 patients qui pourront recevoir des produits sanguins grâce aux généreux donneurs qui ont à cœur le bien-être de personnes moins chanceuses.

Nous tenons à souligner la participation de plusieurs bénévoles, dont des membres des sections locales 1751, 712, 1660 et 869, ainsi que l’appui inconditionnel du district 11.

Nous voulons faire en sorte que cet évènement social et humanitaire revienne chaque année afin de démontrer que le mouvement ouvrier est impliqué de façon importante dans notre société.

Merci encore une fois à tous ceux et celles qui ont participé de près ou de loin à cet évènement annuel.

Denis Yelle                                                                     Robert Savoie
Coordonnateur national du PAE                                      Recruteur
District 140                                                                     District 140


Journée International des travailleurs





Denis Longtin
(514) 956-1578
dlongtin@aimtadistrict11.org
Comme à toutes les années au mois de mai, la Journée Internationale des travailleurs sera soulignée par une marche dans les rues de Montréal, Organisé par le Conseil Régional Montréal Métropolitain FTQ.

Quand: Vendredi le 1er mai

Endroit: Parc Préfontaine (près métro Préfontaine)

Heure: 18:30

Le Conseil des Machinistes du Québec a réservé un autobus pour transporter nos membres qui désirent participer à cette marche.

Pour renseignements: Denis Longtin
(Directeur des relations publiques du Conseil) (514) 956-1578

Réserver vos places le plutôt possible, places limitées.

Jour de deuil national, 28 avril Vigile à Québec devant l'Assemblée nationale

Consultez
L'infoCOURRIELmétro
du 9 avril 2009.


Un rassemblement aura lieu sur la colline Parlementaire à Québec à compter de 0 h 01 le 28 avril pour se remémorer nos consœurs et confrères disparus ainsi que pour dénoncer le laxisme dont les employeurs et le gouvernement ont fait preuve dans la prévention des lésions professionnelles. Suivra un point de presse par les dirigeants de la FTQ. Le tout devrait se terminer vers 10 h, le 28 avril 2009.

Le Conseil régional FTQ Montréal métropolitain vous convie pour 23 h 45, devant la Tour FTQ, située au 565, boulevard Crémazie Est à Montréal, dans la nuit du 27 au 28 avril.

Utilisez le transport en commun pour vous rendre à la Tour FTQ. La station Crémazie est à deux pas de la FTQ.

Deux autocars seront nolisés pour se rendre à Québec afin que nous puissions joindre les manifestants de la région qui seront déjà sur place dès minuit. Pour vous joindre à cette activité, vous devez vous inscrire le plus tôt possible, en appelant au Conseil au 514 387-3666. La date limite pour l’inscription est le jeudi 23 avril 2009, avant 17 h.

Nous souhaitons vous y voir très nombreux et nombreuses.

Les membres de la section locale 1660 prolongent l'entente avec Échantillon Dominion

Réunis en assemblée générale jeudi le 12 mars 2009, les membres travaillant chez Échantillon Dominion ont acceptés à 62% l'offre patronale prolongeant la convention collective de 3 années et le mémoire d'entente sur la main d'œuvre complémentaire.

Le contrat de travail est d'une durée de 5 ans et inclus des augmentations salariale de 16.5% pour la durée de l'entente.

Bonis de réouverture de la Convention Collective et ce par ancienneté.

20 ans et plus $400

10 ans à 19 ans $250

5 ans à 9 ans $150

1 an à 4 ans $100

Une prime de fidélité de $100 s'ajoute à la date anniversaire de la signature en 2011.

Main d'œuvre complémentaire

Un plancher d'emplois permanents est augmenté à 70 membres et devient le personnel de base, tel qu'établit à l'annexe 5.

L'employeur pourra utiliser un maximum de 40% de main d'œuvre complémentaire la 1ere année, par la suite ce maximum s'établira à 35%. Cette main d'œuvre est syndiqué.

"La présente entente est en fonction de la création d'emplois et l'acquisition et installation de nouveaux équipements de production et l'agrandissement de la superficie de l'actuel établissement." nous dit Pierre Brisebois agent d'affaires

Cette entente est nécessaire afin de maintenir et créer de nouveaux emplois au Québec.

Un gros merci pour l'excellent travail du comité de négociation: Gloria - Oscar - Richard

Haut de la page


Le remaniement imposé par l’ALENA

Près de 15 ans après l’entrée en vigueur de l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA), la récession mondiale expose une nouvelle dimension du controversé accord commercial.

Le chômage monte en flèche au Mexique, où des entreprises manufacturières ferment leurs portes et déménagent à l’étranger pour réduire leurs frais et trouver de la main-d’oeuvre encore moins coûteuse. Ça sonne une cloche?

De récentes statistiques démontrent que l’économie mexicaine est en miettes et que les travailleurs automobiles et manufacturiers connaissent un sort similaire à celui réservé à des dizaines de milliers de travailleurs canadiens et américains dont l’emploi a été exporté vers le sud après l’entrée en vigueur de l’ALENA.

Plus de 500 000 travailleurs mexicains ont perdu leur emploi manufacturier depuis novembre 2008, et le taux de chômage officiel a atteint 4,3 %. En réalité, ce taux est beaucoup plus élevé étant donné que le gouvernement du Mexique exclut du taux de chômage quiconque travaille aussi peu qu’une heure par semaine.

Maintenant que le chômage franchit des sommets mois après mois au Canada et aux États- Unis, les travailleurs canadiens et américains seront peu enclins à sympathiser avec ceux du Mexique qui ont perdu un emploi qui revenait jadis au nord de leur frontière, mais tous les travailleurs nord-américains partagent maintenant quelque chose en commun outre une ancienne occupation similaire: Ils sont tous victimes de l’ALENA.

La migration d’emplois manufacturiers canadiens et américains vers le Mexique avait initialement été jugée nécessaire pour servir de tremplin au développement de nouvelles industries dans les trois pays partenaires. Cependant, maintenant que les entreprises cherchent à quitter le Mexique pour la Chine, la Corée du Sud et l’Indonésie, il est tout aussi evident que l’ALENA peut très bien reprendre ce qu’il peut donner.

Au fil des années, les travailleurs d’un pays après l’autre ont souffert de l’ALENA. La question qui s’impose maintenant n’est pas de savoir qui perd, mais bien d’établir s’il y a de véritables gagnants.


N'achetez plus le journal informez vous au site: ruefrontenac.com Pour les dernières nouvelles

Comme vous le savez maintenant, le Journal de Montréal a mis ses travailleurs en lock-out.

Les travailleurs ont mis sur pied un site web qui donne l'information de l'actualité, au même titre qu'ils le faisaient quand ils travaillaient au Journal, avec le même professionnalisme.

Au lieu d'acheter le Journal de Montréal pour vous informez quotidiennement, aller vous informez sur le site ruefrontenac.com.

Vous aurez toutes les nouvelles et il ne vous en couteras rien. Ce geste démontrera notre support à ces travailleurs de l'information.

253 membres du Syndicat de l'information du Journal de Montréal à la rue.

Comme vous le savez sans doute, le Roi des lock-out (13 lock-out en 14 ans), Pierre K. Péladeau, a jeté les 253 membres du Syndicat des travailleurs de l’information du Journal de Montréal à la rue, tout comme il l’a fait avec les travailleurs et les travailleuses de Vidéotron (SCFP-FTQ) et plus récemment, avec ceux et celles du Journal de Québec (SCFP-FTQ); ces conflits ont duré plus d’un an chacun.

Vidéotron est en négociation présentement et il faut se méfier de Péladeau qui ne connaît qu’une façon de négocier, et ce, par lock-out. Nous avons tout intérêt à unir nos forces et à combattre ensemble cet employeur méprisant. Les syndiqués de la CSN et d’autres centrales nous ont concrètement appuyés lors du lock-out de Petro-Canada et c’est à notre tour d’être solidaire.

Le Bureau de direction du Conseil vous invite à appliquer les mesures suivantes :

• De ne plus acheter le Journal de Montréal;
• D’annuler votre abonnement au Journal;
• De ne plus acheter de petites annonces, ni aucune autre publicité;
• De ne pas accorder d’entrevues ni de tolérer la présence de représentants du Journal de Montréal, de Canoë ou du 24 heures à vos conférences de presse;
• De n’accorder aucune entrevue aux « chroniqueurs » qui continuent de collaborer au Journal (Martineau, Facal, etc.);
• De faire connaître ce conflit autour de vous.

Les conflits chez Vidéotron, au Journal de Québec et chez Petro-Canada nous ont appris que contre ces empires financiers, la seule façon de gagner est que tous les syndiqués et toutes les syndiquées se tiennent et livrent ensemble la bataille.


Les membres de la Section Locale 1660 acceptent les offres de ABB Lachine

Le 17 décembre 2008,

Les membres de la Section Locale 1660 ont été appelés en assemblée générale extraordinaire à se prononcer sur les offres déposés par ABB Lachine.

Après présentations et explications par le comité de négociation des offres patronales, les membres ont été appelés à voter par scrutin secret sur ces offres.

Les membres ont acceptés les offres à 88%.

Les changements importants à la convention collective:

Entente de 3 ans

Augmentations salariales de 3% par année soit 9% pour la durée de la convention

Boni de signature

Nouvelle classification ``Assembleur``

Création d'un horaire d'été

3 jours de maladie payés à 80% (Si jours pas utilisés durant l'année les jours seront payés à 130%)

Félicitation au comité de négociation pour leur bon travail.


Machinistes présents au rassemblement pour supporter la coalition au palier fédéral

6 décembre 2008
Plusieurs syndicalistes dont les machinistes étaient présents au rassemblement pour supporter la coalition entre le parti Libéral, NPD et appuyé par le Bloc Québécois pour remplacer le gouvernement Harper (Conservateur) suite à son énoncé en chambre.

Les 3 partis on conclus un pacte pour que le Canada est une stabilité politique et s'occuper en priorité de la crise économique qui frappe le Canada et qui pourrait être pire dans les prochains mois.

Le Vice-président Général Canadien de l'AIMTA Dave Ritchie demande à tous les machinistes de supporter cette coalition pour le bien être de tous les travailleurs canadiens.
 


Un nouveau gouvernement de coalition

Le 30 novembre 2008

Destinataires : Sections locales et permanents au Canada
Expéditeur : Dave Ritchie, VPG

Après avoir imposé aux Canadiens une élection en octobre, au coût de près de 300 millions de dollars, le gouvernement conservateur de Stephen Harper se montre incapable de gouverner. Au lieu de se concentrer sur répondre aux besoins de la population canadienne, de renverser le déclin économique, de stimuler notre économie et de créer des emplois, le gouvernement Harper a préféré concocter une attaque cynique et partisane contre les travailleurs et les collectivités.

En réponse à cette attaque, il y a fort à parier que le gouvernement conservateur minoritaire sera défait par un vote de confiance qui se tiendra le 8 décembre. Un nouveau gouvernement de coalition serait alors formé par les libéraux et les néo-démocrates, avec l’appui du Bloc Québécois. Cette coalition représenterait une majorité de Canadiens et nous offrirait la possibilité de nous attaquer aux problèmes économiques et de reprendre les commandes de notre gouvernement

Sans doute, les conservateurs monteront une campagne désespérée pour rester au pouvoir. Au cours de la semaine prochaine, le Congrès du travail du Canada se joindront à de nombreux autres groupes pour mobiliser les appuis à cette coalition. Il y aurait d’importants rassemblements dans les grandes agglomérations, une campagne de sensibilisation du public et des programmes visant à assurer que les membres de la députation fédérale saisissent bien la position du peuple canadien.

Je vous demande de nous aider à mobiliser les membres de l’AIM afin qu’ils participent à cette campagne qui vise à protéger notre avenir. Le bureau canadien vous transmettra d’autres renseignements au cours des quelques prochains jours.

J’espère pouvoir compter sur votre appui et votre pleine participation.

Dave Ritchie, VPG

Haut de la page


Une rencontre a eu lieu le 28 octobre 2008. Le sujet principal à l’ordre du jour était :

La réforme du régime de rente du Québec.

Comme je l’ai mentionné dans mon dernier rapport, le gouvernement du Québec a l’intention de déposer un projet de réforme du régime des rentes du Québec (R.R.Q). Deux objectifs sont visés.

Le premier est une augmentation des taux de cotisations et le 2 ième une réduction des bénéfices.

Pour faire suite au projet de réforme, la Régie des rentes du Québec effectue présentement des consultations privées avec tous les intervenants des milieux patronal, financier et syndical. Les syndicats, dont la FTQ, ont été invités à une rencontre le 27 octobre afin de donner leur point de vue sur les changements proposés dans le document de consultation de 69 pages, intitulé « Vers un Régime de rentes du Québec renforcé et plus équitable » que l’on peut consulter sur le site Web de la R.R.Q. http://www.rrq.gouv.qc.ca/NR/rdonlyres/1AA39F77-4714-4795-A3F8-7B13F8B268E0/0/consultation_2008.pdf

En bref, le document propose une quinzaine de changements « des pistes de solutions » que vous pouvez retrouver à la page 53 du document, dont voici les principaux :

• La Régie veut combler un écart de 0,8%. Pour ce faire, elle propose : premièrement d’augmenter le taux de cotisation de 9,9% à 10,4% à partir de 2011, à raison de 0,1% par année, pour une hausse totale de 0,5 point de pourcentage et 2 ièmement de réduire les bénéfices de 0,3%

• Changer le calcul de la rente de retraite ce qui entrainera une perte maximale de 10% de plus pour un total de 40% pour celles et ceux qui prennent leur retraite anticipée à 60 ans. Présentement la pénalité est de 6% par année pour un maximum de 30%.

• Par contre la Régie éliminerait la condition de cessation de travail pour pouvoir demander sa rente avant 65 ans, c.-à-d., de permettre aux travailleuses et travailleurs de demander leur rente de retraite avant 65 ans, tout en demeurant à l’emploi du même employeur et ce, même sans entente de retraite progressive.

• Hausser la rente de retraite de 0,5% à 0,7% par mois pour une personne qui diffère sa retraite au-delà de 65 ans.

• Éliminer la définition souple de l’invalidité pour les cotisants âgés de 60 à 64 ans c.-à-d. incapables d’occuper leur emploi habituel, pour la remplacer par invalidité totale.

Nous connaitrons peut être la prochaine étape après les élections, à suivre.

Pour plus informations : lgiuliani@iamaw.org

L. Giuliani, Vérificateur AIMTA


Jeudi 8 octobre 2008,
Réunis en assemblée générale, les membres de la Section Locale 1660 ont acceptés à 78% la dernière offre de Robco.

Le contrat de travail est d'une durée de 5 ans et comporte des augmentations générales de 3% par année, rétroactivement au 1er février 2008.

En plus du salaire voici d'autres gains réalisés durant cette négociation:

- Améliorations apportées à la procédure de grief

- Des prévisions en santé sécurité

- Le taux d'embauche est passé à $11.00 hres

- L'allocation des repas passera de $10.30 à $14.50 s'échelonnant sur la durée de la convention.

- Les primes d'équipes ont aussi été améliorées par une hausse de $0.10 hre.

- Une prévision d'éloignement a été ajouté au congé de décès, une journée payée et la possibilité de reporter une ou des journées pour activités reliés au décès.

- L'assurance vie a été doublée à $36,000.

Les membres ont massivement appuyé le comité de négociation.

Après avoir rejeté la première proposition dans une même proportion les membres ont reconnue l'excellent travail de leur comité de négociation, Oscar Moscayza et Alain Massé, en entérinant cette proposition de l'employeur.

Bravo au comité pour leur excellent travail.
Bravo aux membres pour leur excellent support.


Le 2 septembre 2008

Les membres de la Section Locale 1660 ont rejeté la proposition de la compagnie Robco.

Les membres ont rejetés la proposition de 5 ans après explications et discussions.

Le tout se déroulant dans le respect et le calme.

C’est donc par un vote très majoritaire de 75% que la proposition patronale a été rejetée.

Les parties devraient se rencontrer à nouveau pour dénouer l’impasse.


Soupir de soulagement pour les 450 travailleurs syndiqués de GE Hydro, à Lachine : l’entreprise, qui devait fermer ses portes à la fin de juin, vient d’être vendue à un groupe austro-finlandais qui se dit prêt à poursuivre les activités manufacturières.

« C’est un heureux dénouement », a reconnu hier au Journal de Montréal le permanent syndical au dossier, Denis Longtin.

GE Hydro avait fait part au syndicat, en septembre 2007, de son projet de fermer l’usine de turbines à proximité de l’autoroute 20.

Toutefois, au cours des dernières semaines, le syndicat avait été informé que des négociations avec des acheteurs semblaient évoluer positivement.

Ce sont finalement deux acheteurs - Andritz Va Tech Hydro (Autriche) et Metso (Finlande) - qui ont conclu la transaction avec GE Hydro.

L’usine se spécialisera dans la fabrication de broyeurs et de concasseurs pour l’industrie minière.

« Les nouveaux propriétaires ont rencontré les travailleurs. On a appris que Metso s’occupera de l’usine, tandis qu’Andritz se concentrera sur le laboratoire et la recherche et développement », a précisé Denis Longtin, du syndicat des machinistes (AIMTA-FTQ).

30 $ de l’heure

Les travailleurs - qui gagnent jusqu’à 30 $ de l’heure - ont, en moyenne, 45 ans.

« Ce sont de très bons emplois. On s’attend à ce que les nouveaux propriétaires sachent redonner un nouveau dynamisme aux vieux bâtiments (l’usine est à Lachine depuis plus de 89 ans) », fait valoir le leader syndical.

Les termes de l’entente - entre GE Hydro et les acquéreurs - sont gardés confidentiels. La transaction devrait être
« finalisée à 100 % » d’ici à la fin d’août, selon le syndicat.

Rappelons que GE Hydro avait informé ses employés, dont 250 à l’usine, qu’elle cessait ses activités après l’expiration des contrats de turbines hydroélectriques pour les grandes centrales.

Hydro-Québec

GE Hydro, qui appartient au groupe américain General Electric, a fabriqué plus de 50 % des turbines pour Hydro-Québec, pour les barrages de la baie James.

L’usine a construit, en outre, des turbines hydroélectriques pour la Chine (la centrale des Trois-Gorges) et la Californie.

Or, selon le permanent syndical, Denis Longtin, « c’est en partie la décision d’Hydro-Québec de faire affaire avec des équipementiers du Brésil et du Mexique (pour ses turbines) qui a causé la perte de l’usine de Lachine ».

« On peut questionner l’attitude d’une société d’État qui achète au Brésil, alors que nos usines ont toutes sortes de difficultés », a-t-il tenu à préciser.

Haut de la page


Vendredi 6 juin 2008

Les membres de l’unité de Metso de St-Laurent , appartenant à la section locale 1660 ont accepté les offres de l’Employeur.

La nouvelle convention collective sera d’une durée de 4 ans avec des augmentations salariales au-delà de 11%.

En plus , l’agent d’affaires Denis Longtin nous a mentionné que les membres avaient obtenue des améliorations au niveau de:

Bénéfices lors de cessation d’emploi

Primes d’équipes

Vacances.


Le 30 avril 2008.
Les membres de la Section Locale 1660 se sont réunis en assemblée extraordinaire pour se prononcer sur l'offre de ABB St-Laurent considéré finale.

Après explications par l'agent d'affaires Alain Rouleau des changements apportés dans la nouvelle offre, les membres ont été appelés aux urnes.

L'offre a été accepté par une forte majorité des membres.

Les gains obtenus:

Contrat de 3 ans: augmentation de 3% par année du contrat pour un total de 9% pour la durée de la convention collective.
Vacances: 20 jours de vacances après 9 années de service. Aucune fermeture d'usine pour la période de vacances. Les membres devront choisir deux semaines consécutives et l'excédent s'il y a lieu pourront être prises une journée à la fois.
Horaires de travail: Les membres débuteront leur quart de travail 10 minutes plutôt.
Heure banqué: 40 heures cumulables. Pourront être pris par tranche de 8 ou 4 heures.
Augmentation d'indemnité de repas.
Augmentation de l'indemnité de cessation d'emploi. 1 semaine 1/2 du taux de base pour chaque année de service pour une fermeture totale ou partielle(nouveau)


Le 2 avril 2008
Les membres de la Section Locale 1660 ce sont réunis en assemblée générale pour ce prononcer sur les offres de ABB St-Laurent.

Le comité de négociations ce compose de:
Alain Rouleau Agent d'affaires
Ginette Dugas Présidente du comité d'usine
Alain Bellefeuille délégué d'usine

Alain Rouleau a passé la proposition article par article en expliquant aux membres les changements apportés à la nouvelle convention collective proposée.

Après une période de questions, les membres ont voté sur les offres de l'employeur.

Les membres ont décidés de refusés ces offres unanimement (100%)

Les points en litiges:

Aucune rétroactivité prévue
Nouveau calcul pour le temps supplémentaire
Baisse du pourcentage du paiement de l'assurance maladie
Le comité rencontrera les représentants de l'employeur dans les jours qui suivent pour essayer d'arriver à une entente.


FÊTE INTERNATIONALE DES TRAVAILLEUSES
ET DES TRAVAILLEURS

GRANDE MARCHE A MONTRÉAL

THÈME: ENSEMBLE POUR LA SANTÉ

QUAND: 3 MAI 2008

OU: AU PARC LAFONTAINE

HEURE: MIDI

Soyons en grand nombre et démontrer au gouvernement que nous voulons garder notre système de santé publique

Inviter votre famille et vos amis à ce joindre à nous.

PÉTITION
www.votezsante.com


Ne permettez pas GE Hydro
de délocaliser 240 emplois vers le Brésil


La direction de GE Hydro, une division de la multinationale Générale Électrique, a décidé de délocaliser vers le Brésil ses opérations manufacturières d'équipements hydro électrique ainsi que son laboratoire de recherche.

Cliquez ici pour envoyer un lettre à votre député(e) fédérale et aux trois chefs des partis politiques au Québec.

ENVOYER VOTRE LETTRE

 


 

LA FTQ DEMANDE DE BOYCOTTER PETRO CANADA
Ne pas acheter l'essence Pétro Canada

Montréal, le 26 novembre 2007.

La compagnie Pétro Canada ¨Raffinerie de Montréal¨ a mis en lock-out, les (260) confrères et consœurs de travail membre de la Section locale 175 SCEP-FTQ.

Pétro Canada s'acharne à briser le (pattern) établi par le SCEP dans l'industrie (sur la durée de la convention collective, les augmentations salariales et les primes d'équipe)
Pétro Canada veut retirer des droits syndicaux acquis quant au représentant en prévention et ceux du président du syndicat
Pétro Canada veut imposer un programme de formation excessivement rapide au terme duquel un salarié peut perdre son emploi advenant un échec à l'une ou l'autre étape du programme et cela, sans tenir compte de la sécurité
Pétro Canada veut permettre les mouvements de personnel à sa guise seulement
Pétro Canada veut diminuer les droits des travailleurs et des travailleuses en regard de l'horaire et l'assignation des tâches
Pétro Canada refuse toute demande syndicale
Les travailleurs et travailleuses sont déterminés à résister à cette étape frontale de Pétro Canada

NOUS DEMANDONS À VOUS TOUS ET À VOS PROCHES DE NE PAS ACHETER DE L'ESSENCE CHEZ Pétro Canada TANT ET AUSSI LONGTEMPS QUE LE CONFLIT NE SERA PAS RÉGLÉ

En solidarité avec les travailleuses et travailleurs de la Section locale 175 SCEP-FTQ

 


 

Fermeture de l'usine de GE à Lachine
En vidéo, la réaction de Claude Dauphin qui est maire de l'arrondissement Lachine où se trouve l'usine.
 


 

LES MEMBRES DE LA SECTION LOCALE 1660 ÉCHANTILLON DOMINION
ACCEPTENT UN CONTRAT DE 5 ANS

En assemblée, mercredi le 2 mai, 2007 les membres de la Section Locale 1660 ont acceptés les offres d'Échantillons Dominion.

Voici les grandes lignes du nouveau contrat de travail d'une durée de 5 ans.

10 personnes progressent à une classification supérieure

0.75$ l’heure pour la prime de la 3è équipe

un nouveau comité de relations de travail formé pour régler le harcèlement et les plaintes

5 semaines de vacances pour les gens ayant 21ans et plus d’ancienneté

un contrat de 5 ans – 4% - 3.50% - 3% - 3% - 3% (pleine rétroactivité)

Haut de la page


 

Nouvelle convention pour les membres de la SL 1660 travaillant chez Weigh-Tronix (atelier)

Les membres ont accepté, par un vote majoritaire (75%), la proposition patronale pour le renouvellement de leur convention collective. La nouvelle convention prévoit: Des hausses salariales de 2.5% pour chacune des deux années de la durée de la convention collective. Les montants prévus pour l’achat de souliers de sécurité et de lunettes ont été augmentés.
 

Une prévision importante a été négociée concernant le paiement de la cotisation au régime d’assurance collective lors d’invalidité ou de mise à pied des membres pour une durée de 24 mois. La part de l’employeur sera payée en autant que les membres maintiennent la leur.

Augmentation de la prime de Chef de groupe ainsi que l’ajout de primes pour superviseur soudage et opérateur de machine automatisée. Dernier point d’amélioration, l’employeur achètera un manteau d’hiver pour les membres utilisant un chariot élévateur et ayant à aller dans la cours.

Félicitations au comité!
 



Manif d'appui aux employés de Goodyear

Les Machinistes et plusieurs autres syndicats présents à la manifestation d’appui aux travailleurs et travailleuses de la Goodyear organisée par la FTQ, samedi le 3 février 2007 au Parc Sauvé de Valleyfield.

La manifestation avait pour but de protester contre la fermeture de l’usine et de revendiquer un plan de relance pour sauver les 800 emplois.

Le rassemblement fut suivi d’une marche dans les rues de la ville. Nous tenions tous à leurs démontrer notre solidarité, car tous nous ne sommes pas à l’abri de telles décisions. On a qu’à penser au transfert de travail de Bombardier vers le Mexique, à l’intention d’Air Canada de transférer la maintenance de ses Airbus en Amérique du Sud et aux travailleurs de G.E. confrontés à la compétition chinoise etc.

( Voir Photos )



General Electric vend son usine de Lachine

Voir le lien du journal le Messager de Lachine Dorval

 


 

Félicitation a Cédric Poulin qui devient le nouveau Secrétaire-Archiviste pour la section locale, élus par acclamation lors de l'assemblée de mardi le 19 septembre.
 


 

L’AIMTA est heureuse d’annoncer son programme de bourses d’étude 2007 qui offre des bourses renouvelables chaque année:
 



Le personel technique de GE Hydro a décidé de joindre les rangs du local 1660, qui représente les membres de l'usine ainsi que les gardiens. Nous leurs souhaitons la bienvenue au sein du local 1660.
 



Le 31 août la section locale 2133 a fusionné avec notre section locale, qui représente les 48 employées de Peerless Electric. Nous leurs souhaitons la bienvenue au sein du local 1660

(Voir photos)


A tous les membres intéressés à un poste à l’exécutif de la Section Locale nous avons présentement un poste disponible suite à la démission du secrétaire archiviste pour plus d’information communiqué avec la Section Locale.


Le 27 juin dernier, les travailleurs d’Alstom Power avaient rejeté une première offre, l’employeur exigeait des concessions importantes touchant le régime d’assurances collectives et le calcul des heures supplémentaires, les membres étaient déterminés, pas question de toucher à ces acquis !

Le comité de négociation est retourné à la table avec un mandat clair soutenu par un vote de grève fort.

La deuxième ronde de négociation a produit les résultats désirés : l’employeur a retiré ses demandes relatives à la prime d’assurances collectives et au taux des heures supplémentaires.

Les 36 membres ont acceptés un nouveau contrat de travail de 5 ans, générant des augmentations de 2.75% - 2.75% - 3% - 3% -3% et des améliorations à la caisse de retraite et aux vacances.

Félicitations au comité de négociation formé des confrères Roland Robitaille, Denis Breton et Jean François Tremblay
 


Reconnaissance lors de notre assemblée du 20 juin à Samuel Raiche récipiendaire de la bourse d’étude de l’AIMTA ainsi que la remise
d’une montre à nos pensionnées présent


Photo de la remise d'une montre à nos retraités


Album photo de la visite annuelle de nos unitées


Négociation du 18 mai de GE Hydro
 

Pourquoi ne pas devenir un chef de file mondial
de la production éolienne?



Le syndicats d'Hydro-Québec vous invitent à prendre connaissance des différentes publicités, de la revue de presse et des documents qui pourront vous permettre de mieux comprendre les enjeux majeur de la privatisation de l'énergie éolienne au Québec.

L’énergie éolienne, complémentaire à l’hydroélectricité, nous place
avantageusement dans la production « verte » d’électricité. Dans la foulée du Protocole de Kyoto, pourquoi ne pas contrôler cette filière d’avenir ? L’eau et le vent, qui appartiennent à tout le monde, doivent bénéficier à l’ensemble des Québécois et Québécoises. En nationalisant l’énergie éolienne, en gardant un contrôle public des barrages, on s’assure de conserver au Québec les retombées de ces sources d’énergie au lieu de voir les profits être accaparés par des entreprises privées, la plupart du temps étrangères. Dans ce scénario, il ne nous resterait que du vent…

http://www.restonsmaitrescheznous.qc.ca
 

Archives

Opération Nez Rouge 2013, 15/11/2013
Les membres de Andritz bureau ont accepté le les offres de l’Employeur, 09/11/2013
Le gouvernement Harper met la vie des travailleurs en danger, 30/10/2013
Journée de réflexion sur l'action politique, 24/10/2013
Avis à tous les membres, 09/08/2013
Formation 2013 de leadership a Placid, 11/07/2013
Manifestation saccage de l'assurance emploi, 20/04/2013
Pétition: sauvons les fonds des travailleurs et travailleuses, 26/03/2013
Élimination graduelle du crédit d'impôt fédéral de 15 %, 22/03/2013
Chez nous, C’est NON au saccage de l’assurance-emploi, 10/03/2013
Réforme de l’assurance-emploi 35 000 fois NON, 03/05/2013
Le District 11 cherche des joueurs de hockey pour faire parti de son équipe, 03/03/2013
David Plourde nommé au poste de syndic, 27/02/2013
Pétition pour l'assurance-emploi, 26/02/2013
8ème collecte de sang annuelle de l'AIMTA, 09/02/2013
Mise en candidatures pour le poste de Vice-Président, 19/01/2013
Concours de photographie 2013 de l’AIM, 19/12/2012
Je m'oppose à l'adoption du projet de loi C-377, 04/12/2012
Fabio Zacchigna assermenté au poste de syndic, 29/09/2012
Présentation du maillet officiel du 38e Congrès de l'AIMTA, 21/09/2012
Les membres de Metso ont accepté les offres patronales, 29/05/2012
Manifestation en support aux membres d' Aveos, 21/04/2012
1er mai Fête international des travailleuses et des travailleurs, 19/04/2012
Entrevue de David Chartrand Président Agent d'Affaires Directeur, 31/03/2012
Première convention collective pour Bombardier Transport, 13/03/2012
Le Locale 1660 supporte les confrères et consoeurs d'Air Canada, 13/03/2012
Entrevue de Thomas Collombat à RDI Économie, 03/03/2012
Ligne 448 de votre rapport d’impôt provincial, 28/02/2012
Tournoi de Hockey Aérospatiale, 27/02/2012
Des secouristes de ABB  Lachine qui sauvent la vie, 19/02/2012
Les membres de de ABB Lachine ont accepté les offres patronales, 16/02/2012
7ème collecte de sang annuelle de l'AIMTA, 29/01/2012
Renouvellement de convention collective de 5 ans, 18/12/2011
Relais pour la vie 2012, 30/10/2011
On a tiré des coups de feu sur des travailleurs en grève. 22/10/2011
Le local perd un grand militant, 16/10/2011
Bourses d'études de l'AIM 2012, 29/09/2011
Avis pour mise en candidatures, 26/09/2011
L'union quosse ça donne, 14/09/2011
Le NPD et les syndicats doivent maintenir leur partenariat intact!, 13/09/2011
Jack Layton (1950-2011) 23/08/2011
Le mouvement syndical entraîne le changement, 21/08/2011
Le District 11 se donne une nouvelle visibilité, 15/08/2011
Congrès AIMTA tirage d'un Bombardier et d'un Harley Davidson, 01/08/2011
La valeur de l’action du Fonds de solidarité FTQ, 06/07/2011
L'AIMTA organise une équipe pour participer au Relais pour la vie 2012, 05/07/2011
Support aux travailleuses et travailleurs des postes, 02/07/2011
Le District 11 et la Section locale 712 ont développé un haut niveau d’expertise, 19/06/2011

Entrevue de David Chartrand à Staight Goods News, 09/06/2011

Grande corvée FTQ, 02/06/2011

Le comité de négociation chez Bombardier Transport, 29/05/2011

Campagne retraite appel urgent à la mobilisation, 24/05/2011

Fiers d'être Machinistes - AIMTA, 04/05/2011

Marche du 1er mai, 28/04/2011

Vidéos Élections Fédérale 2011, 10/04/2011

Une retraite à l'abri des soucis, 05/04/2011

Demande du Président Christian Bilodeau, 05/04/2011

Une solidarité sans précédent, 04/04/2011

6e collecte de sang : objectif atteint!, 04/04/2011

Supporter la Section Locale 1751 à la manifestation contre Air Canada, 13/03/2011

Les lock-outés du Journal de Montréal acceptent l'offre de Quebecor, 27/02/2011

Les membres acceptent une entente avec Plastic Decorators, 13/02/2011

6ème collecte de sang annuelle de l'AIMTA, 07/02/2011

Une autre compagnie Québécoise est courtisée par Memphis, 23/01/2011

Les employés d'Alstom gardent un peu d'espoir, 11/01/2011

Solide rendement du Fonds de solidarité FTQ, 05/01/2011

L’usine Electrolux ferme à L’Assomption : 1300 membres sous le choc, 29/12/2010

La FTQ demande à ses affiliés de boycotter Shell, 02/12/2010

Nouvelle convention collective de l'Association technique-Andritz, 28/10/2010

Le drapeau des Machinistes flotte au sommet du Kilimandjaro, 19/10/2010

Les membres de l'AIMTA à l'extérieur des bureaux du CCRI, 08/10/2010

Manifestation, lundi 4 octobre! 02/10/2010

Grâce à vous le « CMQ » relève le défit ! 19/09/2010

Bourses d'étude de l'A.I.M, 17/09/2010

Mise au point: sur sur le vote obligatoire, 15/09/2010

La Marche mondiale des femmes,un mouvement irréversible, 14/09/2010

Gagnez un Spyder, 14/09/2010

La grande séduction Mexicaine, 04/09/2010

Contrat du Gouvernement du Canada pour l'achat du F-35, 31/08/2010

Manifestation du 26 aout 2010, 27/08/2010

Le CMQ organise une manifestation le 26 août 2010, 23/08/2010

Voilà un bilan financier réjouissant, 05/07/2010

l’Association technique de Metso en faveur de l’offre patronale, 04/07/2010

Les membres acceptent les offres du nouvel acquéreur Metso, 20/06/2009

Un nouveau contrat pour les membres de Avery Weigh-Tronix, 30/05/2009

Signez la pétition Sauvons nos emplois canadiens, 15/05/2009

Collecte de sang de l'AIMTA : un succès! 20/04/2009

Journée International des travailleurs, 19/04/2009

Jour de deuil national, 11/04/2009

Supportons les employés en lock-out du journal de Montréal, 06/04/2009

Un nouveau contrat pour les membres Échantillon Dominion, 29/03/2009

4ème Collecte de sang de l'AIMTA (19 mars), 10/03/2009

Le remaniement imposé par l’ALENA, 25/02/2009

N'achetez plus le journal de Montréal, 07/02/2009

Boycotter le Journal de Montréal, 04/02/2009

Vidéo Pourquoi joindre un syndicat, 29/12/2008

Les membres de la Section acceptent les offres de ABB Lachine, 19/12/2008

Machinistes présents au rassemblement, 10/12/2008

Un nouveau gouvernement de coalition, 02/12/2008

La réforme du régime de rente du Québec, 27/11/2008

Un nouveau contrat pour les membres de Robco, 13/10/2008

Les membres ont rejeté la proposition de la compagnie Robco, 24/09/2008

Carte de crédit de l'AIMTA, 24/09/2008

Concours pour les Bourses de l'AIM 2009, 09/09/2008

Entente entre la Banque Laurentienne et la Section Local, 27/08/2008

Pré-avis pour les mises en candidatures, 19/07/2008

Bonne nouvelle pour les employées de GE Hydro, 04/07/2008

Photo du tournoi de golf du 1660, 11/06/2008

Un nouveau contrat pour les membres de Metso St-Laurent, 06/07/2008

Les membres acceptent l'offre finale de ABB St-Laurent, 03/05/2008

Tournoi de golf du 1660, 20/04/2008

ABB St-Laurent refuse les offres de l'employeur, 03/04/2008

Ensemble pour la santé, 26/03/2008

Appui aux travailleurs de GE Hydro, 11/03/2008

3ème Collecte de sang de l'AIMTA (du 25 au 30 mars), 11/03/2008

Boycotter Petro Canada, 17/02/2008

Réanimons un système public de santé qui opère, FTQ 17/11/2007

Fermeture annoncée des usines GE Hydro de Lachine, 17/10/2007

La fermeture de GE Hydro à Lachine en juin 2008. 30/09/2007

Retraité(e)s de la Section locale honorés, 26/06/2007

Avis important, 17/09/2007

Les membres d'Échantillon Dominion acceptent un contrat, 05/06/2007

Manifestation du 30 mai à Ottawa, 05/06/2007

Manif d'appui aux employés de Goodyear, 06/02/2007

Nouvelle convention chez Weigh-Tronix (atelier), 11/04/2007

Bourse de scolarité de l'AIM, 12/09/2006

General Electric vend son usine de Lachine, 24/12/2006

Retraité(e)s de la Section locale honorés, 20/07/2006

Fils d'un membre de la Section locale gagne une bourse d'étude, 20/06/2006

Photo de la visite annuelle de nos unités, mai 2006

Un nouveau contrat pour les membre de GE Hydro, 18/05/2006

 

Format PDF
 

Décembre 2004

Septembre 2004

Mars 2004

Janvier 2004


Décembre 2005

Octobre 2005

Mars 2005

Février 2006

Avril 2006

Juin 2006

Octobre 2006

Décembre 2006


    Mars 2007    
Pour accéder au document en format PDF, cliquez sur le nom du formulaire.
             Vous pouvez vous le procurer la version de Adobe Acrobat Reader gratuitement auprès de la compagnie.

Page suivante

Haut de la page