Section locale
 1660 
 




Accueil Promotionnel Contactez-nous Formulaires Recrutement

Cotisation

 


Vidéo Pourquoi joindre un syndicat ?

Pour les travailleurs et les travailleuses

Vos cotisations vous procurent un haut niveau de protection contre les employeurs qui manquent de vision, les hauts et les bas d’une économie incertaine et  les caprices  de  la  mondialisation  des marchés.  Ce petit investissement   produit   des   dividendes   considérables   aux    membres    de    l’AIM    et   à    leur  famille. 

« Le  rôle  de  l’AIM  est  d’aider  les  travailleurs  hommes  et  femmes  afin  qu’ils  ne reçoivent  pas seulement un salaire juste de bons bénéfices et de meilleures  conditions  de travail  mais  aussi un milieu de travail sain»  remarque le Secrétaire trésorier de l’AIM Donald E. Wharton. « La solidarité est la clé pour atteindre ces buts » ajoute-t-il.

L'AIM - à votre service!

Les membres de l’AIM travaillent dans divers milieux,   des usines de fabrication d’avions à des ateliers de menuiserie,   mais tous les membres de l’AIM appartiennent à une organisation qui travaille à leur garantir un droit de parole dans leurs lieux de travail.   Des conventions  collectives  solides et  des succès grandissants dans le recrutement ajoutent de la force à la voix de l’AIM pour les  deux  dernières années. Les dollars de vos cotisations alimentent  ces  succès  d’expliquer   Wharton.  « Notre engagement est inflexible pour offrir un service de qualité aux membres et c’est pourquoi les membres de l’AIM couverts par une convention collective gagnent un taux moyen de salaire de 17 34 $ de l’heure. Ceci représente 32% de plus que le taux moyen des travailleurs non-syndiqués. « Et l’ensemble du taux de salaire et des bénéfices payés aux membres de l’AIM est même supérieur » d’ajouter Wharton. « La rémunération totale pour les   salariés  de  l’AIM   incluant  tous  les  bénéfices  grimpe  à  un  taux  de  28,26 $ l’heure.  Ce qui représente grosso modo 40% de plus que ce que les travailleurs et travailleuses non-syndiqué(e)s reçoivent et c’est au-dessus de la moyenne des travailleurs et travailleuses syndiqués en général » de dire Wharton. 

L’appartenance  à  un  syndicat  donne  des  dividendes  et  ce  de  plusieurs   façons.  Les  travailleurs  et travailleuses syndiqué(e)s ont des salaires plus élevés et de meilleurs bénéfices. Des lieux de travail sûrs et sains un emploi mieux protégé un droit d’ancienneté et le droit aux griefs et à l’arbitrage sont inclus dans nos conventions collectives ce qui procurent un niveau plus élevé de satisfaction d’emploi. Cela prouve la justesse du dire des anciens : «Ça coûte peu d'être membre et ça rapporte » de dire Wharton.

Vos cotisations à  l’AIM travaillent  pour vous

Se syndiquer, une question de dignité et de respect.

Se syndiquer, c'est un droit fondamental au Québec, assuré par l'article 3 du Code du travail. C'est un droit qu'il est avantageux d'exercer pour plusieurs raisons:

- assurer une meilleure sécurité d'emploi

- protéger l'ancienneté

- améliorer nos conditions de travail: salaire, congés spéciaux, vacances

- négocier un régime d'assurances et un régime de retraite

- rendre le travail plus sécuritaire

- se défendre contre les injustices

En fait, se syndiquer c'est se regrouper, unir nos efforts et nos voix pour se faire respecter et négocier d'égal à égal avec l'employeur. C'est mettre fin au favoritisme et à l'arbitraire. Se syndiquer, c'est améliorer sa qualité de vie à plusieurs niveaux.

Se syndiquer c’est payant.

Le salaire horaire moyen d'un emploi à temps plein non-syndiqué était de 12,53 $, celui d'un emploi syndiqué de 17,38 $, pour une différence de 38,7 %. Dans les emplois occupés par des femmes, la différence s'élevait à 47,6 % alors qu'elle était de 30 % pour les hommes.

Droit à l'accréditation

L'article 21 du Code du travail mentionne qu'une majorité de 50 % + 1 des salariés doit être en faveur d'un syndicat pour obtenir une accréditation, dans la majorité des cas.

Peut-on être intimidé ou menacé pour avoir voulu se syndiquer? 

Selon les articles 13 et 14 du Code du travail, il est interdit à l'employeur d'user d'intimidation, de menaces ou de représailles, contre un salarié, pour activités syndicales.

Appartenance tenue au secret. 

L'article 36 prévoit que l'appartenance d'un travailleur ou d'une travailleuse à un syndicat doit demeurer confidentielle. 

Conditions pour devenir membre.

- signer une formule d’adhésion dûment datée

- payer personnellement la somme de 2 $

- être salarié compris dans l’unité de négociation. 

- Maintien des conditions de travail 

Enfin, à partir du dépôt d'une requête en accréditation, les conditions de travail doivent être maintenues par l'employeur, selon l'article 59 du Code du travail.

Haut de la page